mercredi 1 novembre 2017

L'accident d'AZF et les monoples magnétiques

L'affaire AZF est à nouveau sur le devant des tribunaux. Le problème est très difficile à régler pour la justice, car bien que l'usine AZF était classée Sévéso, donc dangereuse, le nitrate d’ammonium, lui n'était pas dangereux, puisqu'il est utilisé comme engrais dans l'agriculture. L'accident d'AZF n'est pas le premier du genre, sur le site de Wikipedia on y trouve une liste des accidents qui se sont produits dans le passé. D'après Wikipedia, pour obtenir une explosion, il faudrait chauffer le nitrate d'ammonium à 170°C.

Tous les scientifiques appelés par le tribunal n'ont pas pu trouver d'explication à l'explosion qu s'est produite. Ils ont supposé qu'un composé chloré aurait été déposé sur le nitrate d'ammonium, et que cela aurait produit l'explosion. Malheureusement, toutes les tentatives pour faire, en laboratoire, exploser le nitrate d'ammonium avec un produit chloré ont échoué.

Georges Lochack, président de la Fondation Louis de Broglie, a développé la théorie des monopoles magnétiques légers qui seraient des neutrinos excités magnétiquement. Cette théorie a été vérifiée par le chercheur Russe Leonid Urutskoev. En faisant exploser des fils de titane dans de l'eau il obtenait des radiations étranges révélées sur des films photographiques. Ces marques sur les films étaient modifiées par l'interposition d'un champ magnétique, cela montrait que ces rayonnements n'étaient pas de la lumière de quelque énergie que ce soit. Urutskoev plaça du nitrate d'ammonium dans un conteneur en aluminium à deux mètres de son installation et après avoir fait exploser le fil de titane dans l'eau, le nitrate d'ammonium s'était évaporé dans le conteneur. Il y a donc peut-être eu une action à distance de ces monopoles magnétiques qui ont pulvérisé le nitrate d'ammonium.

Dans l'affaire AZF, en réalité, il y a eu deux explosions. La première à l'usine voisine de la SNPE qui fabrique en particulier le combustible pour Ariane V, et la deuxième à AZF. Ces deux explosions étaient séparées l'une de l'autre de quelques secondes. La théorie des monopoles magnétiques supposerait que la première explosion d'origine électrique à la SNPE aurait créé des monopoles magnétiques qui auraient atteint le hall de stockage du nitrate d'ammonium, et provoqué l'explosion.

Il est clair que la société Total est civilement responsable de ce qui s'est passé, mais pas pénalement, car ce risque d'explosion par les monopoles magnétiques n'était, et n'est d'ailleurs toujours pas connu des scientifiques.

Leonid Urutskoev n'a jamais rien publié sur son expérience, mais Georges Lochack la mentionne dans le document :

http://lochak.com/Z-files/Z_Testament_Scientifique_Georges_Lochak.pdf

Un autre article de Georges Lochack qui revient sur la catastrophe de Tchernobyl, et du rôle des monopoles magnétiques:

http://aflb.ensmp.fr/AFLB-361/aflb361m725.pdf
 

mardi 24 octobre 2017

Un film ancien sur la fusion froide

Bonsoir,

Je viens de revoir un film qui a plus de quinze ans, et qui retrace bien l'histoire de la fusion froide, il est toujours d'actualité:

https://www.youtube.com/watch?v=-CoP_kpelko

lundi 9 octobre 2017

La priorité à droite dans les ville

J'habite dans une petite ville où les priorités étaient établies par des panneaux "Stop" ou "Cédez le Passage". C'était simple et clair. Récemment la voirie de la ville a supprimé les panneaux "Cédez le Passage" et on se retrouve avec la bonne vieille règle de la priorité à droite. Malheureusement, dans une ville où il subsiste encore les anciens panneaux à certains endroits, cela devient très dangereux. Des grandes voies principales n'ont plus la priorité sur des petites ruelles qui ont la priorité car venant de la droite.

Sur la route, i n'y a pas de confusion possible, les routes sont soit prioritaires soit non. S'il y a un croisement avec priorité à droite, celle-ci est bien indiquée avant par un panneau. Par contre, en ville, cela est extrêmement dangereux. Les habitués du coin connaissent très bien le fonctionnement de ces carrefours, mais le malheureux qui arrive inopinément sans connaître ces subtilités va se retrouver en danger, car une voiture risque de sortir d'une petite rue et elle aura la priorité sur celle circulant sur la grande avenue.

Au début de l'automobile, il est aisé de comprendre que le faible trafic, la lenteur des véhicules, et le manque de moyens de signalisation rendaient le principe de la priorité à droite très simple et pratique, mais aujourd'hui, la maintenir, à certains endroits et pas à d'autres est une source de danger.

dimanche 1 octobre 2017

Prochaine Conférence Internationale sur la Fusion Froide

La 21ème conférence Internationale sur la Fusion Froide, ICCF 21 aura lieu du 3 au 8 juin 2018 à Fort Collins au Colorado aux Etats-Unis.

Site internet : ICCF21.com

mardi 12 septembre 2017

Interview sur CNews

Samedi 16 septembre, je serai interviewvé par Marc Menant sur CNews sur la fusion froide. Ce sera au cours de l'émission "Vent Positif" entre 14 et 15 heures. L'interview durera une douzaine de minutes.

samedi 9 septembre 2017

Une émission dur France Culture sur Maria Montessori

Bonjour,

Une émission très intéressante sur la vie et l’œuvre de Maria Montessori qui créa les écoles qui portent son nom, samedi 9 septembre 2017, à voir en podcast:

https://www.franceculture.fr/emissions/une-vie-une-oeuvre/maria-montessori-1870-1952-le-mystere-de-lenfant

samedi 10 juin 2017

Conférence à Asti 4ème jour


Jacques Ruer a démontré que l’on pouvait facilement régler le problème de l’emballage d’une réaction de fusion froide, en utilisant ce qui est connu en chimie industrielle. Il est parti de l’hypothèse que la réaction de fusion froide augmente avec la température, il est alors clair que si rien n’est fait, on va aboutir à une fusion du combustible. Par contre si on tient compte du refroidissement avec par exemple une circulation d’eau, il est possible de régler le débit d’eau pour que le système atteigne un équilibre, tout en fournissant de l’eau à une température utilisable. Par ailleurs, même si le Coefficient de Performances est faible, en mettant en parallèle un grand nombre de cellules, le COP va sensiblement augmenter.

Philippe Hatt a montré son modèle utilisant un calcul simple permet de recalculer l’énergie du proton et du neutron.

Bob Greyner de MFMP a présenté différents résultats expérimentaux permettant d’observer des transmutations.

Katinsky de LENRIA a présenté une expérience d’électrochimie en collaboration avec Melvin Miles permettant d’être reproduite facilement par des laboratoires universitaires. Ils vont utiliser des électrodes en palladium bore fabriquée il y a quelques années et qui avaient donné de la chaleur anormale de manière très reproductible. Une fois l’expérience prête, elle sera envoyée gratuitement à ces laboratoires universitaires qui pourront faire l’expérience.

La conférence s’est terminée par un dîner de gala, au cours duquel, il a été annoncé que la prochaine conférence ICCF 21 aurait lieu sur la côte Est des Etats-Unis durant l’été 2018.

Fabrice David a reçu la médaille de bronze du meilleur poster. La médaille Préparata a été attribuée à Tom Claytor pour ses travaux à Los Alamos sur la production de tritium.